vendredi 20 février 2015

Les pianos les plus chers du monde

Vous avez toujours pensé que votre nouveau piano à queue de 7 000 ou 9 000 euros coûte une petite fortune. Ce n’est rien comparé aux prix de ces pianos d’exception qui frôlent les millions d’euros. Des chiffres qui donnent le vertige.

Le piano de Casablanca
Utilisé dans le film « Casablanca », l’un des pianos les plus chers au monde a été vendu lors d’une enchère à New York pour un prix de 2,9 millions d’euros. Dans ce film mythique, le piano est manifestement entré dans l’histoire. On se souvient de cette scène où le fameux Sam y joue la chanson, sur laquelle Ilsa Lund et Rick se sont aimés. Ce piano peint avec des motifs marocains verts sur un fond orangé appartenait à un dentiste habitant Los Angeles, du nom de Gary Milan. Il a même eu la chance de posséder un autre piano du film. On pense que le piano a été fabriqué en 1927 par First National Pictures.

Le piano Bösendorfer-Kuhn
Après avoir utilisé l’un des pianos les plus chers de la planète pour composer quelques chansons pour un album, George Michael a décidé de l’offrir au musée Liverpool. Il a déclaré que le piano devrait se trouver dans un endroit où il est bien protégé et où les gens puissent l’admirer. Le piano Bösendorfer-Kuhn, ainsi que le banc d'accompagnement, serti de pierres précieuses était l’œuvre du verrier Jon Kuhn. La verrerie de Kuhn est connue pour sa grande qualité et sa renommée est connue dans le monde entier. Bösendorfer fait partie des références dans l'industrie du piano depuis 1828. Toute personne souhaitant avoir le privilège de posséder cet instrument devrait débourser environ 1,2 million dollars.

Le piano Steinway "Z" de John Lennon
L’une des figures emblématiques du groupe Beatles avait composé la chanson « Imagine » sur ce piano, de quoi faire élever son prix à 2,01 millions de dollars. Il a été vendu à George Michael lors d’une vente aux enchères. Les traces de brûlures de cigarettes de Lennon sont toujours présentes sur le haut du piano.

Le piano Kawai CR-40A
Dans un registre moins démesuré, mais qui reste toujours impressionnant, on retrouve le Kawai CR-40A. Il s’agit d’un piano à queue transparent dont même la table d’harmonie est transparente. Alors que sa mécanique est en bois. Produits en série limitée, moins de cinq CR-40A tous les ans sont fabriqués tous les ans. Parmi les personnalités ayant la chance de posséder un tel chef-d’œuvre, on cite Elton John, Lenny Kravitz et Yoshiki. En 2011, la star japonaise Yoshiki a réussi à vendre aux enchères son Kawai CR-40A pour un montant de 90 000 euros.

Le piano Fazioli
Futuriste, le piano Fazioli a été imaginé par un ingénieur italien du même nom et de Philippe Gendre (pour NYT Line). Ses lignes futuristes rappellent le flanc d’un bateau de croisière tandis que l’argent est inspiré du reflet du soleil sur la mer. Pour s’offrir cette œuvre d’art, il faut compter environ 200 000 euros. Avis aux amateurs.


Pour plus d'actualité, rendez-vous sur notre blog piano.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire